Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : NICOLE en CASAMANCE
  • NICOLE en CASAMANCE
  • : Aide au développement -Actions de coopération - Campement villageois & Tourisme humanitaire-
  • Contact

Photos en Liberté
































































Fichier hébergé par Archive-Host.com





Recherche

Vous êtes en CASAMANCE !

Heure GMT ..Celle de Casamance

8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 10:25

 

Le Gamou est une nuit de célébration de la naissance du prophète Mohamed paix et salut sur lui.

Dans le monde musulman, c'est une nuit de pardon, de paix des cœurs. Au Sénégal, cette  nuit qui correspond cette  année au 16 Février est manifestée en général à Tivaounane , ville sainte de la Tidjaniya une confrérie très célèbre au Sénégal. La veille est  un jour férié pour permettre aux fidèles (même chez soi) de veiller et de pouvoir accomplir des prières ce jour mémorable. Actuellement beaucoup de villages célèbrent en différé cet événement.


Fichier hébergé par Archive-Host.com


  Le village de Ouonck le fait chaque année. Et ce 22 Avril 2011, Deux bus de 60 places chacun ont convoyés la délégation des ressortissants de Dakar, un bus et un car ont convoyé la délégation des ressortissants de Ouonck en gambie , les délégations de Ziguinchor, de Diabir, de Djinaky, de Bignona ont chacune mobilisé  un car pour venir à Ouonck pour cette nuit de ferveur religieuse.

Le village vit des moments intenses de retrouvailles individuelles, mais aussi permet aux ressortissants et aux résidents de se pencher sur les questions de développement du Village.


Fichier hébergé par Archive-Host.com


Le 23 Avril est donc une journée de rencontre de tout ce beau monde autour « des choses qui les tiennent debout pour ne pas tomber en morceaux ». Ces cadres de concertations qui existent actuellement dans tous les villages avec les mêmes stratégies sont d’une importance capitale qui domine parfois les prises de décision au niveau des collectivités locales.  

Les Gamous sont d’actualité et les politiciens comme les autres structures qui se veulent une représentativité manquent de sommeil et saignent financièrement dans le soutien matériel et financier.

Le programme était établi comme suit à Ouonck.

·         Lecture du coran pour nos morts à la petite mosquée de Tencorong la matinée du 22 Avril.

·         Prière à la grande Mosquée de Ouonck à 14h Accueil des autorités et des invités des fidèles venus d’ailleurs

·         Diner à 21h

·         Ouverture et démarrage de la veillée religieuse de 21h à L’aube avec les discours de bienvenue  du chef de village et du comité d’organisation. Des chants religieux et des interventions des marabouts autour du thème se «passent  dans nos langues locales dans le développement ».

         Ce serait de lapalissade de dire que ces manifestations entrainent des dépenses énormes en termes de restaurations, d’habillement, de déplacement.


Fichier hébergé par Archive-Host.com


          Les ressortissants Dakarois déboursent au moins Cinquante mille francs CFA chacun pour répondre présent.

        L’argent collecté à cette occasion sert à financer des projets de développement identifiés par le village.

         Au niveau local, des cotisations d’au moins 7500F CFA individuellement sans beaucoup de peine, pourquoi une taxe rurale de 1000FCFA connait elle des problèmes jusqu'à nos jours ?

             Il serait idoine que les conseils ruraux prennent langue avec les structures villageoises pour concocter une dynamique de récupération des taxes combien importantes pour le développement des collectivités. En tout cas, des dates sont callées par les autres villages de la communauté, du Département, de la région pour leur gamou avec la même démarche et les mêmes objectifs.

         Ah…..je viens de recevoir la carte soutien et invitation pour le village en tant citoyen simple. Combien en recevra le PCR, Le Sous-Prefet., le Prefet, Le Député, le Sénateur, le Ministre ?

Au vu de ce qu’ils déboursent dans des circonstances, leur salaire ne doit pas suffire....!

 

 

 

 

  note de Ibou : pas de photos...un mauvais réglage de APN...désolé  !     

Repost 0
Published by Nicole kassoumay Kep - dans En direct de Ouonck par Ibou B.
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 17:39

        

        Les chèvres, les moutons  comme les vaches pendant la saison sèche divaguent et sont souvent à la merci de personnes mal intentionnées qui n’hésitent pas de s’en approprier et  les vendre. L’élevage de volailles est composé à près de 99% de poules.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Les maladies les déciment et nul était l’effort de Ibrahima Domoro DIDHIOU et de Lansana BADJI de l’AJAC/Kalounayes en matière de santé animale, les efforts des populations seraient  réduit à néant sans AJAC/Kalounayes qui d’ailleurs met en œuvre un projet extraordinaire avec les Espagnol que vous pouvez lire dans ce lien  Ajackalounayes  : production laitière et bovine : l’élévage intensif ou bien dans la production animale et céréalière dans les kalounayes.


Fichier hébergé par Archive-Host.comFichier hébergé par Archive-Host.com

   

 

 

En période hivernale des conflits d’éleveurs et cultivateurs refont surface.

Des bêtes qui échappent au contrôle du berger qui est seul pour une centaine de têtes. De pauvres femmes ou hommes voient leurs efforts de tant de mois de souffrance et d’espoir être broutés par une meute de vaches.

 


Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Les populations essaient de trouver des solutions car ce sont eux  les propriétaires de ces vaches confiées au berger par la délimitation de zone pâturage par village ce qui semble insuffisant.


Fichier hébergé par Archive-Host.comFichier hébergé par Archive-Host.com


 

 

 

Ce qu’on peut dire, c’est que les bêtes rendent d’énormes services à leur propriétaire en cas de mariage de baptêmes, de décès, ses bêtes sont immolées. En période de soudure elles sont revendues pour subvenir au besoin de consommations de la famille  et à l’ouverture avec le cout élevé de la vie, parents en vendent pour trouver des fournitures et les inscriptions scolaires à leurs enfants. Mais aussi peuvent être un véritable frein au développement si elles sont mal gérées.


Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Texte et Images IBOU    

Repost 0
Published by Nicole kassoumay Kep - dans En direct de Ouonck par Ibou B.
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 12:47

       Le 4 Octobre 2010, c'est la rentrée scolaire au Sénégal. Les élèves, collégiens (collégiennes) lycéens et (lycéennes) devaient reprendre le chemin des écoles des collèges et des lycées. Mais encore pour la énième fois le même scénario se reproduit.

           Les lieux ne sont pas prêts à recevoir ceux pour qui ils sont faits.

          Les écoliers ne sont pas sur place parce qu'ils ont dans l'esprit que les cours démarrent au moins deux semaines après. Ces deux semaines sont donc réservées au nettoyage de la cour envahie par les herbes en période hivernale.


 

     - aux inscriptions,

        - aux derniers réglages au niveau des structures d'accueil.

          Dans les villes, les écoles servent souvent de structures d'accueil pour les familles victimes d'inondations, et qui ont quitté provisoirement leur maison.

        A Ouonck, les abris provisoires pour les trois classes n'étaient pas faits. 

( Des abris faits avec des crintins en tiges de bambous et la toiture avec des feuilles de palmier qui empéchent à peine même les rayons solaires d'atteindre les pages des cahiers des élèves). Les faire plus tôt serait exposer les élèves et le mobilier à l'eau de pluie. Pour un matériel insuffisant,  il est plus sage de perdre deux semaines de cours et de préserver les tables et les bancs pour longtemps.

 

 

 

        Après le travail des parents d'élèves, c'est dire le désherbage de la cour de l'école et la confection des abris provisoires, place aux élèves pour  nettoyer les salles de classes.


 

 

       Dès la rentrée scolaire, des groupes de nettoyage des classes sont formés et les élèves par consensus respectent leurs engagements. Pour toutes les écoles de la communauté, voir du département au cours de l'année scolaire, chaque directeur veille à la propreté de son établissement en établissant un programme de ramassage par les élèves, des feuilles d'arbres et d'autres ordures qui envahissent la cour.

 

 

Démarrage timide en ce  25 Octobre 2010

P1340512--800x600-.JPG
Ibou B.    
Repost 0
Published by Nicole kassoumay Kep - dans En direct de Ouonck par Ibou B.
commenter cet article
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 14:55

          Placer de l’argent à la banque, c’est peut être un moyen sûr à l’occidental pour garder son argent et le faire fructifier.

          Quand je vous dis que beaucoup de ouonckois surtout les personnes âgées préfèrent acheter une génisse, un mouton ou une chèvre.

Vous parlerez certes d’investissement.

         Alors si c’est de l’investissement, beaucoup d’habitants le font dans les villages de la communauté rurale avec les vaches, les moutons, les chèvres et les poules.


Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

    Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Après une bonne récolte, le chef de famille peut se proposer d’acheter une génisse pour les besoins de la famille, un taurillon pour remplacer la paire existante qui l’aide dans les cultures. Une chèvre pour un troc  après plusieurs mise-bas avec une génisse ou un taurillon.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

             Les vaches sont d’habitude confiées à un berger soit du village ou quelqu’un d’autre venu d’ailleurs et que souvent on ne connaît pas.

            Ce berger tire profil du lait des vaches que les propriétaires ne gouttent que quand ils sortent de leur poche 250cfa pour un litre. La production laitière par vache varie entre 0,5 à 1,25 l par jour selon l’animal.

            Attention, ne demandez pas à un habitant du département de Bignona voire de la région de Ziguinchor de consommer du lait de chèvre ou de mouton, ils n’en consomment pas.

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 Et nous avons dans notre région la race "n'dama" qui est la petite race qui résiste à la piqure de la mouche tsétsé.

Des initiatives d’amélioration de nos races se font chaque année pour accroitre le rendement en viande et en lait. Cela nécessite un parcage de la bête pendant des périodes et un entretien onéreux. Il faut dire que l’élevage n’est pas une activité principale dans la zone et le besoin en viande est réel. Et des initiatives d’élevage de poulet de chair commencent à voir le jour avec le besoin croissant.

                     Mais des efforts dans ce sens restent à faire.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

A suivre.... 


Texte et images Ibou

Repost 0
Published by Nicole kassoumay Kep - dans En direct de Ouonck par Ibou B.
commenter cet article
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 16:22

Les moyens financiers limitent  les déplacements !

        Plus de 95% de la population est composée de paysans aux revenus annuels trop compromis par les calamités naturelles qui ont souvent pour nom : insuffisance pluviométrique.

         Ces faibles rendements permettent à peine aux populations de subvenir à l’essentiel, et  la majeure partie  ne peut pas s’offrir le luxe d’acheter un vélo pour son fils ou sa fille qui va au collège ou au lycée et,  pour ses propres besoins de déplacement.


 Fichier hébergé par Archive-Host.com


Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

      Quelques soient les difficultés, il faut s’adapter à la réalité et trouver des alternatives. Ici pour régler la question de transport de marchandises et même des personnes à l’intérieur de la communauté, certains s’octroient des charrettes à bœufs ou à cheval.

 Ce n’est pas si mal ! 

Ceux qui sont déjà venu en ont profité pour une balade en forêt.


 

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

         Ceux qui disposent de moto sont des enseignants servants dans le milieu et quelques « gorgoorlu »de la CRO.

 


Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

La vétusté des véhicules

Le gouvernement du Sénégal interdit l’exportation de véhicules de secondes mains de plus de 5 ans. Cette loi, dans son objectif premier permet au Sénégal d’avoir de véhicules neufs et une pollution moindre de l’environnement mais aussi gonfler l’économie du Sénégal avec les taxes qu’ils obtiendront des fabricants. 

Malheureusement, la réalité est tout autre. Le Sénégalais ne peut pas se procurer de véhicules neufs ou presque neuf au prix dépassant largement leurs capacités financières (Les véhicules sont hors portés pour le sénégalais moyens compte tenu des taxes imposées par l’état sénégalais).

Comme le déplacement des populations est obligatoire, des pistes sont explorées par certains non réglementaires avec l’achat de véhicules venant de plus de 5ans des pays limitrophes comme la Gambie et les deux guinées.

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 


Certains se contentent de retaper les véhicules de plus de 20 ans et sont souvent des causes potentielles d’accident. Cela au péril des usagers car certains manquent de l’essentiel pour ne pas dire de tout.

 


 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Il n’est pas rare de voir un véhicule sans frein et  ne parlons pas des feux de signalisation et des phares, alors qu’il faut éviter d’écraser même le poussin en divagation qui se pointe au beau milieu de la piste.

Avoir un véhicule de transport en bon état et un chauffeur sérieux vous permet de gagner de l’argent. Le mouvement journalier des personnes et des biens vers la ville est obligatoire et important,  et nécessite des moyens sûrs et des pistes en bon état.

 

         Il faut tout de même avoir de vrais chauffeurs qui respectent le code de la route pour ne pas pousser aux populations de créer des dos d’ânes sans en avoir le droit.

 

 


Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Ibou B

Repost 0
Published by Nicole kassoumay Kep - dans En direct de Ouonck par Ibou B.
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 16:10

Le besoin de déplacement n’est-il pas un besoin biologique ?

Si nous devons nous déplacer, nous devons le faire avec ce qui est donné par dieu ou par les sciences et les techniques.

 

              Pour ce que je sais de la CRO, la marche est le plus pratiqué.


         Les femmes et les hommes pour aller d'un village à un autre se livrent à cette activité qui, du reste, leur permet de se maintenir au point de vu santé.

 

Mais ceci n'est pas sans poser quelques problèmes ...parfois !

comme ici :


                           
                 Les élèves pour aller à l’école effectuent des Kms de piste ou de sentiers  à pied et dans de rare cas, à vélo. Il faut retenir dans l’ensemble que  les déplacements en Casamance sont un casse-tête et particulièrement sur la communauté rurale.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com


 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Si le réseau routier connaît des progrès importants dans les villes et particulièrement dans la capitale, le reste du pays demeure dans des soucis énormes de pistes de production. La communauté rurale de Ouonck n’est pas en reste et réclame sa part dans les infrastructures routières dignes de ce nom et pouvant permettre aux populations, avec bien sûr leurs biens, de se déplacer. Des promesses à ce niveau sont faites par les pouvoirs politiques. Mais compter sur les promesses de nos « valeureux » dirigeants nécessite pour les administrés une patience énorme.

De toutes les manières, nous rêvons voir la route des Kalounayes changer de couleur passer du rouge de la piste au noir du bitume même s’il doit se décaper un an plus tard.


Fichier hébergé par Archive-Host.com


 

           Les habitants des villages de l’intérieur, eux ont des difficultés pour écouler leur biens surtout pendant l’hivernage du fait de l’état des routes.

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

Ibou B.        

à suivre...

Repost 0
Published by Nicole kassoumay Kep - dans En direct de Ouonck par Ibou B.
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 16:49

 

en direct de Ouonck par Ibou :  

 

L’entrée de cet échange a commencé par une activité fédératrice. Les deux équipes se sont retrouvées sur le terrain de football de Ouonck.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

               Là, les visiteurs, ayant confiance dans leur équipe et la certitude de massacrer l’équipe de ouonck, ont failli sombrer après le troisième but de Ouonck.  Le Censeur du lycée en bon milieu de terrain a commencé à douter des stratégies mises en place pour venir à bout de l’équipe de Ouonck.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

                          Ce n’est qu’à l’arrivée du proviseur en deuxième mi-temps que les choses ont évolué positivement poux eux. Nous nous sommes quittés sur le score de 3 Buts à 2 en faveur de Ouonck.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                    Notre but, n’est pas le nombre de buts marqués, mais les résultats sur le terrain pédagogique après la mise en pratique des solutions qui ressortent de ces échangés. Nous osons espérer que le nombre de buts marqués montre bien la détermination et l’engagement des acteurs et donc augure une réussite sur les objectifs principaux.


Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Ce samedi 01 Mai aura été une date à retenir et pour joindre l’utile à l’agréable une soirée dansante est organisé pour permettre aux jeunes du village de se familiariser avec ceux qui ont en charge l’avenir de leur jeunes frères....

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nicole kassoumay Kep - dans En direct de Ouonck par Ibou B.
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 20:27

   en direct de Ouonck par Ibou :    

 

           Un week-end sportif et d’échanges a regroupé le corps professoral du lycée de Koubanao et l’amical des enseignants de Ouonck (enseignants de la case des tous petits, de la maternelle, de l’élémentaire et du collège) à Ouonck. Les enseignants, nous le savons, ont la lourde tache d’assurer l’éducation de nos futurs responsables. Pour y arriver, ils doivent créer une ambiance favorable à l’émergence des citoyens. Alors, il leur a semblé nécessaire de créer un prétexte pour échanger avec les intervenants des différents niveaux (maternelle, élémentaire, moyen et secondaire) pour se connaître et se parler.


Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

D’abord à Ouonck, il s'est créé depuis 2004, l’amical des enseignants  qui a entre autres objectifs de créer une meilleure insertion dans le milieu et favoriser de bonnes conditions de travail. Dans leurs missions les collègues de l’élémentaires reçoivent des élèves de la maternelle avec des compétences bien définies dans les compétences de cycles, ceux du moyen reçoivent le produit de l’élémentaire. Ce produit n’est souvent pas totalement bien travaillé compte tenu de beaucoup de facteurs que nous devons examiner afin d’apporter des solutions appropriées.  Ce cadre existe à ouonck, il est souhaitable de continuer cela dans le  secondaire.


 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

La suite est donc de travailler avec le lycée de Koubanao qui reçoit la presque totalité des collégiens et collégiennes admis(es) au brevet de fin d’études moyens.

A leur arrivée (vers 17 heures), comme tout bon enseignant, les deux présidents des structures ont tenu à prononcer des discours, l’un pour souhaiter la bienvenue aux hôtes et l’autre pour remercier l’organisation et le bon accueil.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Il faut préciser que l’événement ne pouvait pas passer selon  la tradition orale car, les historiens étaient là non seulement pour le raconter, mais aussi avec de l’ « artillerie » lourde pour le montrer aux générations futures.

 


Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

              Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

       L’entrée de cet échange a commencé par une activité fédératrice....

     Les deux équipes se sont retrouvées au terrain de foot Ball de Ouonck.....

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.comFichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

à suivre......       avec IBOU          

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        

Repost 0
Published by Nicole kassoumay Kep - dans En direct de Ouonck par Ibou B.
commenter cet article

ET LA !

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Photos en Liberté

























Fichier hébergé par Archive-Host.com



















Fichier hébergé par Archive-Host.com















Fichier hébergé par Archive-Host.com

Vous Aimez Voyager? Ici !